L’Herzolite

Lherzolite

.

L’étang de Lherz, ou Lers, situé à environ 1200 mètres d’altitude  est un haut lieu de la géologie française et même mondiale, grâce à la présence d’une roche caractéristique du manteau terrestre: la lherzolite

La Lherzolite est une roche de la famille péridotite, roche très profonde  issue du magma, visible que dans quelques rares endroits dans le monde. Le massif de Lherz est le plus volumineux des affleurements de péridotites du manteau qui jalonnent la faille Nord pyrénéenne.

C’est autour de -40 Ma, lors de la collision entre les deux plaques responsable de la surrection des Pyrénées, que ces petits massifs de lherzolite ont été par compression projetés vers le haut, avec les sédiments calcaires, puis mis à l’affleurement par l’érosion.

 Ce manteau terrestre qui apparait représente 2 milliards d’années d’archives de l’histoire géologique qui a façonné les Pyrénées. De ce fait, le massif de Lherz est exceptionnel pour étudier l’évolution structurale et géochimique du manteau sous les continents. C’est un lieu connu des scientifiques et étudiants en géologie du monde entier.

Découverte sur le site de l’étang de Lers, à  la fin du XVIIIe siècle, Jean de la Métrie  proposa le nom de lherzolite à cette roche . Le massif de Lherz est donc considéré comme le lithotype de la lherzolite, c’est-à-dire le lieu de référence où cette roche a été définie pour la première fois.

Un grand nombre de géologues ont travaillé ensuite sur ce site, et parmi eux, le grand minéralogiste Alfred Lacroix.  Actuellement, le MNHN possède 1 000 échantillons de roches venant de l’étang de Lhers, dont 200 échantillons de référence

Ainsi aujourd’hui, il est devenu un «haut lieu de la géologie pyrénéenne et mondiale”. En France, le site de péridotite le plus étudié est l’étang de Lherz

Close Search Window