Le temps reste très chaud et très sec sur le département de l’Ariège depuis le début du mois de septembre. Un record de température a même été observé à Saint-Girons la 1er octobre dernier, depuis 1949, date de début du suivi des températures sur la commune.
Dans ces conditions, à l’exception des rivières réalimentées soutenues par les retenues d’eau du département qui peuvent donner une fausse impression de disponibilité de la ressource en eau, une tendance générale à la baisse des débits des petits cours d’eau est observée.

Compte-tenu de cette situation, le préfet de l’Ariège a décidé par arrêté préfectoral la mise en œuvre des nouvelles mesures suivantes, sur les cours d’eau et leur nappe d’accompagnement :
    • Placement en niveau « crise » des bassins versants du Douctouyre, du Salat et du Volp ;
    • Placement en « alerte renforcée » de l’axe Ariège (hors affluents) et de l’Hers-Vif réalimenté,
    • Placement des bassins versants de l’Aude, du Touyre et du Scios, en niveau « alerte », à partir du lundi 16 octobre à 8h00, puis passage en niveau « alerte renforcée » à compter du lundi 23 octobre à 8h00,
    • Placement des bassins versants de l’Arize, des affluents amont et aval de l’Ariège (hors Scios), de l’Hers-vif non réalimenté et des affluents de l’Hers (hors Contirou, Douctouyre et Touyre),
    • Maintien du niveau « alerte » pour la Lèze et le Contirou ;
    • Maintien de la vigilance sur la nappe « déconnectée » de l’Hers-Vif et de l’Ariège.
    • Adaptation des consignes d’exploitation du barrage de Montbel pour abaisser le débit d’objectif pour l’Hers-vif à 2,2 m³/s à Calmont jusqu’au 31 octobre 2023, et prolonger le soutien d’étiage pour satisfaire 1,5 m³/s sur les premiers jours de novembre, si les précipitations ne sont pas suffisantes pour assurer ce débit.
Pour la nappe « déconnectée » de l’Hers-Vif et de l’Ariège, les mesures actuelles de « vigilance » restent en vigueur.

Nous souhaitons également attirer particulièrement votre attention sur l’arrosage des espaces verts et des espaces sportifs, qui est strictement encadré (plages horaires…) voire interdit selon le niveau de restriction applicable sur votre commune. En effet, plusieurs procès verbaux ont été dressés depuis le début de l’été pour relever des manquements sur ces usages de l’eau.

Vous trouverez en téléchargement l’arrêté préfectoral du 11 octobre 2023 réglementant les usages de l’eau en cette période de sécheresse qui se prolonge.

Cliquez ici

 

Close Search Window